Chez le nourrisson

Pourquoi amener son bébé chez l’ostéopathe ?

Lors de ses premiers mois de vie, le nourrisson peut présenter plusieurs troubles pour lesquels l’ostéopathe peut agir, tels que : une constipation, un torticolis, des coliques, des  régurgitations, un trouble de la succion, un canal lacrymal bouché, en prévention de plagiocéphalie (syndrome de la tête plate).

Ostéopathe à Colombes : Déborah Bourdoncle | Ostéopathie chez le nourrissonIl est donc conseillé d’amener son bébé consulter lorsque :

  • le travail a été trop long (plus de huit heures) ou trop court (moins de deux heures),
  • en cas de grossesse multiple,
  •  si la présentation s’est faite de façon atypique : par la siège, par la face ou par le front,
  • le cordon s’est enroulé autour du cou,
  • dans les cas de prématurité,
  • après l’emploi de forceps, ventouse ou spatule,
  • en cas de césarienne.

Lors de la petite enfance, l’ostéopathe peut également intervenir pour de nombreux motifs : troubles ORL à répétition, mauvais positionnement des pieds lors de la marche, troubles du sommeil…

Déroulement de la consultation pour le nourrisson

Dans un premier temps, l’ostéopathe interroge les parents sur le motif de consultation.
Cela lui permet de recueillir des éléments indispensables à la compréhension du motif de consultation: le déroulement de la grossesse, les conditions de l’accouchement… Le carnet de santé est indispensable lors de la consultation, il fournit des informations importantes pour la pratique ostéopathique.
Ensuite, à l’aide de tests adaptés au nourrisson et à l’enfant, l’ostéopathe va rechercher les zones dysfonctionnelles à travailler pour rétablir la mobilité de l’ensemble du corps.

Conseil : bébé sera plus réceptif aux soins s’il a tété ou pris le biberon avant la séance.