Chez l’adulte

Pourquoi consulter ?

L’adulte peut avoir recours à l’ostéopathie pour apaiser les douleurs liées à la pratique d’un sport ou à une position inconfortable au travail.

Plusieurs symptômes peuvent pousser à consulter :

  • Troubles musculo-squelettiques : cervicalgie, torticolis, dorsalgie, lombalgie, séquelles d’entorse, tendinite, pubalgie, douleur de la mâchoire…
  • Neurologiques : sciatiques, névralgie cervico-brachiale, cruralgie, névralgie intercostale, syndrome du canal carpien…
  • Digestifs : acidité gastrique, troubles digestifs, ballonnements, constipation…
  • Système gynécologique : douleurs menstruelles, aménorrhées, cystite chroniques, dyspareunie, suivi de grossesse et post-partum.
  • Système cardio-vasculaire : jambes lourdes, troubles circulatoires…
  • Séquelles de traumatisme : chute, accident, coup du lapin (whiplash)…
  • ORL : rhinites chroniques, céphalées dites de tension, sinusites chroniques, otites chroniques, acouphènes, asthme…
  • État général : Stress, anxiété, troubles du sommeil…

La consultation est aussi possible pour effectuer un bilan à titre préventif à tout âge.

Déroulement d’une consultation pour l’adulte

Elle se déroule en 5 temps :

  1. L’interrogatoire : il renseigne le praticien sur les éventuels traumatismes subis, les antécédents médicaux, chirurgicaux et familiaux. Une recherche sur l’ensemble des systèmes apporte  au thérapeute une meilleure compréhension du fonctionnement de son patient.
  2. Les tests et le bilan clinique pour exclure toutes contre-indications : ils permettent à l’ostéopathe de le renseigner sur les mécanismes physiopathologiques responsables des troubles  motivant la consultation. A l’aide de tests palpatoires, l’ostéopathe recherche des zones présentant des restrictions de mobilité susceptibles d’altérer l’état de santé du patient. Cette  étape permet également de s’assurer de l’absence de contre-indications à la pratique ostéopathique.
  3. Le traitement : il est effectué par des techniques manuelles adaptées au patient et à sa pathologie.
  4. La vérification : Après avoir effectué tout ce qui lui paraissait nécessaire, l’ostéopathe vérifie les résultats immédiats de son traitement.
  5. Les conseils : des conseils hygièno-diététiques ou des étirements à pratiquer sont expliqués au patient en fonction de son motif de consultation.

L’ensemble de ces étapes dure entre 50 min et 1h. Pensez à apporter vos examens complémentaires : radio, scanner, IRM, échographie…

L’ostéopathie pour les sportifs

Lors de la pratique d’une activité sportive, les articulations, les muscles et les ligaments sont exposées à différentes tensions plus ou moins asymétriques en fonction du sport, pouvant impacter l’équilibre global du corps et entraîner différentes douleurs.

A l’aide d’une approche globale du corps, l’ostéopathie permet d’améliorer la souplesse articulaire et la capacité respiratoire de chaque sportif contribuant ainsi à l’évolution des performances tout en contribuant au maintient d’ un bon état de santé général.

Elle permet également de favoriser la récupération après l’effort, de soulager et de prévenir les blessures.

Une séance, une semaine avant une compétition vous permettra de préparer l’épreuve dans les meilleures conditions. Une consultation doit également être envisagée lors de la reprise d’une activité sportive.

Cette thérapeutique est à envisager sur le plan préventif, mais aussi curatif.

En effet, l’ostéopathie est une thérapie complémentaire nécessaire lors des blessures courantes chez les sportifs (entorses, tendinites, douleurs articulaires ou musculaires…) pour que la récupération s’opère au mieux.